Saint Aubin des Bois et l’environnement

Et ça dure depuis OCTOBRE 2019 !!!

Contigüe au château d’eau, (sur la gauche de la photo), se trouve une armoire électrique EXTÉRIEURE sous forme de deux coffrets bien en évidence. Ce qui est une bonne aubaine … pour les gens du voyage ! En effet, dès leur installation près de la mare Cervelle, ils n’ont plus qu’à se brancher, ce n’est pas un problème pour eux, pour pouvoir profiter de l’électricité gratuitement pendant leur séjour ! De plus, à 100 m se trouve une bouche d’incendie sur laquelle le tuyau d’eau est branché en permanence, d’où  consommation aussi gratuite !

Plusieurs fois dans l’année, les caravanes stationnent dans ce secteur au grand désarroi des riverains. Ça peut aller jusqu’à plusieurs semaines de suite ! C’est ainsi qu’un groupe est resté confiné sur place en 2020.

Deux catégories chez ces nouveaux arrivants : ceux qui sont corrects et qui laissent la place nette à leur départ, et les autres qui s’en fichent totalement et qui laissent les abords dans un état de saleté incroyable, des déchets partout, dans la mare, dans les champs voisins. D’autre part pas de sanitaires en cet endroit ! Après leur départ, les employés communaux sont obligés de faire le grand nettoyage. Des grands bacs sont mis à disposition par Chartres Métropole mais là encore il y a ceux qui y mettent leurs poubelles fermées et ceux qui vident leurs déchets directement. Une tranchée a été négociée avec le propriétaire du champ voisin pour éviter de plus grands rassemblements.

Donc, pour faire face à cette situation, depuis le mois d’octobre 2019, des courriers sont adressés régulièrement aux services de Chartres Métropole, Synelva pour l’électricité et CMeau pour le château d’eau car là il y a les deux entités en présence.

Le 9 octobre 2019, Jean-Guy Lambert, envoie un mail à un responsable de Synelva : «Suite à notre conversation téléphonique de cet après midi, je te demande s’il est possible de déplacer les armoires électriques situées à côté de notre ancien château d’eau, à l’intérieur de celui-ci. En effet les gens du voyage se branchent en toute impunité et se relaient depuis le mois de mai 2019, pour ainsi dire sans interruption. Ci-joint une photo des armoires électriques concernées. Je te remercie de me tenir informé de votre décision. Bien cordialement. Le Maire, Jean-Guy Lambert ».

 Le 29 novembre 2019, nouveau mail de Jean-Guy Lambert à un responsable au niveau Chartres Métropole « Suite à notre entretien téléphonique de ce jour, je vous transmets le message adressé à Mr. F. C, directeur de Synelva. En effet, Mr. F. C. m’a annoncé que ces armoires électriques appartenaient à CMeau. Bien cordialement, le Maire Jean-Guy Lambert ». Avec ce mail est envoyé le précédent du 9 octobre ci-dessus.

Le 6 décembre 2019, mail de Mr F. B. « Bonjour Monsieur Lambert, ces travaux de déplacement d’armoire sont bien prévus par CMeau et sont en cours de programmation avec Synelva. Bien cordialement. Signé F. B. Directeur du Cycle de l’eau, Chartres Métropole.

Le 6 décembre 2019 toujours, mail d’un responsable d’Aqualter  au directeur du Cycle de l’eau Mr F. B.: « Cette armoire est à nous et sera déplacée à l’intérieur du réservoir avec une révision du contrat en tarif bleu au lieu du tarif jaune existant. J’ai confirmé avec un peu de retard cette demande ce matin à Mr M. M. ».

Le 23 janvier 2020 retour d’Aqualter et Synelva : le coût envisagé des travaux s’élève à 2 400, 02 € HT et sera à la charge de la commune ou de CMeau.

Et depuis, malgré toutes les relances en direction de personnes responsables à Chartres Métropole en ce qui concerne le déplacement de ces armoires électriques, eh bien les armoires sont toujours en place !!! Le COVID 19 ne peut pas tout expliquer !

Et pendant ce temps là, nous devons entendre en mairie les plaintes des riverains à chaque installation de caravanes, nous devons faire face aux allégations telles que « la mairie ne fait rien ! » Oh, bien sûr, la personne qui aurait dû depuis longtemps signer le devis des travaux ne doit pas avoir ces soucis de voisinage ! Ou alors il faut croire que l’enveloppe de travaux de CMeau a pris deux ans de retard ! La plupart des personnes ayant quelque responsabilité dans cette histoire ont été contactées, et le sont encore, mais la force d’inertie est certainement trop importante à ce niveau de responsabilité. Combien de temps cela va-t-il encore durer ? Est-ce que CMeau va bouger !

Ca ne nous a pas empêché d’aménager les abords de la mare et du château d’eau, des plantations ont été faites, une table a été installée, mais voir que nos efforts environnementaux  sont remis en cause  à chaque fois nous hérisse le poil !

Le concours annuel des maisons fleuries 2018

Le vendredi 24 mai 2019, la municipalité ainsi que le Comité de Protection de la Nature remettaient leurs prix aux habitants de la commune pour le concours des maisons fleuries 2018.

Fleurir sa maison, son terrain, c’est toujours une jolie façon de les mettre en valeur, de montrer ses idées dans la conception de son environnement proche et aussi, par extension, d’embellir les rues de son village, car quoi de plus sympathique qu’un village fleuri, nous en avons plein d’exemples en traversant la France pendant les vacances d’été !

Mais à notre époque où les habitants sont incités à entretenir aussi leur trottoir, et ce n’est pas toujours une priorité pour certains, quelle meilleure façon de participer à une action collective valorisante.

Merci donc à toutes ces personnes qui ont été retenues lors du passage de la commission environnement fleurs, et merci aussi à nos employés territoriaux qui fleurissent, entretiennent parterres et jardinières, pour le plus grand plaisir des yeux.

Les personnes retenues ont reçu un diplôme et une récompense sous forme d’un bon d’achat dans une jardinerie, avec une mention spéciale pour Madame VAUCELLE, rue du Château d’Eau.